CCI(T)

"On ne peut aller de l'avant si l'on craint d'aller au socialisme" Lénine

Accueil arrow Dossiers
23-06-2017
Menu principal
Accueil
Publications
Dossiers
Liens
Nous contacter
Discussions
Textes fondateurs
Sur la crise

Articles sur la crise (2008à2009)

Rapport internationnal (2008)

Une crise mondiale, généralisée (2010)

Promouvoir le marxisme révolutionnaire (2011)

Dernières parutions
Dossiers


Révolution en Iran Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
22-06-2009
                                                                                                                                         

La rÉvolution prolÉtarienne a commencÉ en Iran !

A bas la dictature !

Pour la constitution

d'un gouvernement ouvrier rÉvolutionnaire

à TÉhÉran, appuyÉ sur les shuras !

Pour la solidaritÉ internationale

de la classe ouvriÈre mondiale

avec les masses insurgÉes d'Iran !

L’enjeu du combat

Dès l’annonce du score ouvertement truqué des élections, des centaines de milliers de manifestants ont occupé les rues de Téhéran aux cris de « A mort le dictateur ! ».

Depuis, chaque jour, malgré l’interdiction de manifester, la répression, les morts et les arrestations, le peuple est dans la rue.

En face, la dictature islamiste mobilise ses sbires et ses assassins, ses turbans et ses fusils.

Une crise révolutionnaire s’ouvre à nouveau en Iran. Ou la dictature l’emporte dans un bain de sang, ou les masses iraniennes abattent la dictature.

L’enjeu du combat qui vient d’être engagé est décisif, non seulement pour le peuple iranien, mais aussi pour tous les peuples de la région. La victoire ou la défaite du peuple iranien auront des conséquences au plan mondial, dans le combat entre révolution et contre-révolution.

Le régime islamique a été mis en place

contre la révolution iranienne

En 1979, la révolution éclatait en Iran : les masses chassaient le Shah, protégé de l’impérialisme américain, des conseils ouvriers, les « shuras », se constituaient dans les usines.

La bourgeoisie iranienne se révélait incapable, à elle seule, d’endiguer le mouvement révolutionnaire.

L’ayatollah Khomeiny, protégé jusque là par l’impérialisme français à Nauphle‑le‑Château, était renvoyé sur place.

Tout en tenant de grands discours contre le « grand Satan » américain, il organisait ses « conseils de la révolution islamique » et installait un régime ultra-réactionnaire qui a liquidé des dizaines de milliers de militants ouvriers.

Aujourd’hui, malgré les liquidations, l’exil forcé, la censure et la police politique, la classe ouvrière et la jeunesse iranienne relèvent fièrement la tête contre la dictature réactionnaire islamique.

Il est aujourd’hui dans l’impasse

Les masses ont voté pour le candidat Moussavi qui parlait de liberté tout en restant dans le cadre de la République islamique. Elles ont tenté d’utiliser ce vote avant tout pour se débarrasser de Mahmoud Ahmadinejad et du régime haï.

Mais Moussavi est lui-même un ancien premier ministre de Khomeiny, lui aussi a du sang des ouvriers, des jeunes et des militants sur les mains. Il représente une fraction de la bourgeoisie iranienne qui, sentant l’explosion révolutionnaire venir, a jugé que la dictature devait être un peu adoucie, pour que le régime tienne, au bout du compte, et renoue des relations commerciales plus fructueuses.

C’est pour éviter la révolution que Moussavi s’est présenté, mais le trucage des élections par ses anciens amis, qui n’ont pas fait le même calcul que lui, ne fait que précipiter la révolution !

Tous les impérialismes sont inquiets

Le président Barack Obama dit avoir de « profondes inquiétudes ». Paris se déclare « préoccupé ».

Tous les gouvernements impérialistes peuvent être préoccupés.

Ils ne l’ont pas été pendant trente ans quand le régime assassinait et torturait femmes, enfants, étudiants, ouvriers et militants. Rien ne filtrait de la situation en Iran. Aucune image de la courageuse intervention de nos camarades du PCOI il y deux semaines à la tribune de l’OIT pour dénoncer la délégation iranienne et la répression dans leur pays. Ils ne l’ont pas été le lendemain de l’élection du sanglant Ahmadinejad, alors qu’ils connaissaient très bien les conditions de sa réélection.

Ils ne l’ont été qu’à partir des premières manifestations monstres.

Ce qui leur fait peur, ce n’est pas la réaction, la répression, c’est la révolution ! Et cette fois, leur carte islamique est déjà jouée.

Pour un gouvernement ouvrier

Les revendications des libertés politiques et syndicales, d’égalité des droits pour les femmes, de la suppression de la chape de plomb de la religion d’Etat, de la libération de tous les emprisonnés, se combinent avec les revendications sur les salaires, les licenciements, contre la misère dans laquelle le régime maintient la plus grande partie de la population.

Elles sont incompatibles avec le maintien d’un gouvernement qui défend les intérêts de la bourgeoisie iranienne. Et pour maintenir sa domination face aux masses, la bourgeoisie iranienne ne peut que prendre la forme de la dictature. Pour la bourgeoisie iranienne comme pour l’impérialisme, il faut chercher à écraser la révolution. Il ne peut y avoir de « solution » intermédiaire.

C’est pourquoi la seule perspective pour le combat des masses iraniennes ne peut être que de détruire l’Etat bourgeois islamique réactionnaire, de constituer un Etat ouvrier.

Pour la solidarité internationale de la classe ouvrière mondiale

avec les masses insurgées d'Iran !

Dans tous les pays, les organisations ouvrières, partis et syndicats, doivent appeler à des manifestations massives de solidarité, notamment en direction des ambassades du régime haï d’Iran !

Le CCI(T) appelle tous les salariés, les jeunes, à soutenir le combat du peuple iranien.

VIVE LA REVOLUTION PROLETARIENNE EN IRAN !

 
Bernard Kouchner nous prépare à la guerre contre l'Iran Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
10-10-2007

Coup de tonnerre dans un ciel serein ?

Bernard Kouchner nous prépare à la guerre contre l'Iran

Lire la suite...
 
L'Iran et l'impérialisme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
17-06-2007

Le sens des menaces impérialistes

et la situation politique en Iran

Lire la suite...
 
L’IRAN ACTUEL Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
17-06-2007

L’IRAN ACTUEL : noir grisé et rouge de rage

Lire la suite...
 
Intervention du CCI(T) au congrès du PCOI Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Administrator   
15-05-2007

Intervention du représentant du CCI(T)

au congres du pcoi à Stockholm

Les tâches des militants communistes révolutionnaires

à l’époque de l’impérialisme

Lire la suite...
 
Le dernier bulletin (27) du CCI(T)

    Cliquez sur le lien

 

 

Programme d'action

Français
Espagnol

 
 

Internationnal : Défense des militants et organisations

2008 :
Argentine

Le groupe trotskyste espagnol Germinal nous a informé d'une campagne qu'il menait en relation avec des militants argentins pour la libération de 6 ouvriers détenus depuis 2006 suite à une grève massive et des affrontements avec la police, en nous demandant d'y participer.

Vous trouverez ci-joint le texte en espagnol signé de nos deux organisations, sa traduction française, ainsi qu'un texte de pétition en direction de l'ambassade d'Argentine en France, à faire signer le plus massivement possible.

Merci de nous informer des signatures et des prises de postions syndicales sur notre adresse email.  Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Il est très important d'envoyer ensuite les pétitions à l'Ambassade d'Argentine ( l'adresse figure dans la pétition)
Nous tiendrons informés les militants argentins qui organisent cette campagne de nos démarches. 

Appel en espagnol
Appel en français

Pétition  

 Venezuela 

Pétition pour obtenir la réintégration immédiate à son poste de travail d’Orlando Chirino, coordinateur national de l’Union Nationale des Travailleurs (UNT), qui a joué un rôle déterminant contre le coup d’état d’avril 2002 et dans la défense de l’industrie pétrolière contre le lock-out patronal fomenté contre PDVSA cette même année.
 Pétition

                                                                                                                             Iran 

En defense des étudiants iraniens emprisonnés par le régime réactionnaire des mollahs

 Appel 

 2007 :

LE CCI(T) participe à la campagne internationale pour la libération des emprisonnès en Iran et pour le rétablissement des libertés

 Petition à envoyer à l'ambassade d'Iran

 

Design by Joomlateam.com | Powered by Joomlapixel.com |